Il était une fois mon Bûcheron canadien

Il était une fois une jeune étudiante qui entra dans une classe d’anglais un beau jour de 1993 et s’arrêta net, pétrifiée, frappée par la foudre. Le temps s’arrêta littéralement lorsqu’elle croisa les magnifiques yeux bleu azur de ce séduisant trentenaire qui se tenait devant elle …. Il était grand, il était blond, il n’était autre que son professeur. Il venait du Canada, pays qui l’attirait irrésistiblement depuis toujours et allait avoir la noble mission de lui apprendre l’anglais oral. Outch. Toute l’année, elle fut assidue, cherchant à se rendre la plus jolie possible, et à camoufler ses lacunes en anglais …. Elle perdait tous ses moyens lorsqu’il passait près d’elle. Mon dieu ces yeux bleus !!!!! Il devint son crush, son idéal, il envahissait ses rêves et sa tête, elle l’imaginait dans son pays dans la nature habillé d’une chemise à carreaux lui souriant et la prenant par la main. Son bûcheron canadien.

Il avait sans nul doute dû remarquer sa fascination - elle qui pourtant tentait d’être discrète car il lui proposa de venir le voir à son école l’été, elle perdit l’adresse et s’en voulut à mort. Pauvre Cendrillon. Elle se débrouilla l’année suivante pour le croiser, coeur battant, dans les couloirs de la fac et le saluer, elle la timide, la rêveuse fleur bleue qui manquait tant de confiance en elle. Un lien se noua. Ils se rencontrèrent quelques fois pendant ces 3 ans dans un parc, dans un musée, au bord d’un lac pour parler, échanger sur leurs visions de la vie, sur la lecture, l’art. Jamais il ne lui prit la main, ou ne l’effleura. Il la regardait, elle ne comprenait pas pourquoi il était là à ses côtés et profitait juste de ces précieux instants. Elle pensa ne pas être suffisamment jolie, suffisamment intéressante, suffisamment femme.

La Réalité était toute autre, il ne savait pas pourquoi il aimait sa compagnie si ce n’est qu’elle était remplie de vie, de joie, de naïveté et de curiosité. Beaucoup de rires et de poésie lorsqu’ils étaient ensemble. Il savait que s’il avait un geste envers elle, il ferait voler en éclats la vie qu’il construisait avec une autre. Elle lui écrivit et l’appela du Canada pendant son stage de fin d’études. Il lui montra les photos de son mariage l’année suivante pendant une pause déjeuner, car elle travaillait désormais, et était elle-même fiancée. Elle lui dit au revoir ce jour là, le serra fort sur ce trottoir pour la première et la dernière fois et courut le visage mouillé sans se retourner, leurs vies n’ayant pas pu se rencontrer comme elle l’aurait tant aimé, comme elle l’avait rêvé. Rêve si insensé. Mais il resta dans son coeur, son bûcheron canadien. Les années passèrent, il s’invitait de temps à autre dans ses pensées, elle chercha à maintes reprises à le retrouver pour savoir comment il allait; sans succès.

Fin Novembre 2015, son visage apparut sur Linkedin après une impulsion-recherche. Bonheur ! Il était toujours enseignant à paris. Coeur sourire, puis la raison l’emporta, à quoi bon le contacter ? Le temps s’était envolé, il avait 52 ans, elle en avait 41, elle était heureuse dans sa vie et dans son couple, la photo s’effaça de son écran dans un ultime rayon d’amour et de regrets désormais dépassés.


2 Février 2016, elle rentrait du sud, ligne 3. Tête baissée sur sa valise, elle se reposait car elle devait chanter le soir avec ses amis dans le bar où ils se retrouvaient une fois par mois. Frissons. Vague électrique dans tout son corps, une main invisible se posa sur sa joue gauche et lui fit tourner la tête vers le centre du wagon. Cet homme qui lisait lui semblait familier. Pourquoi … puis soudain l’éclair blanc de la reconnaissance, David ?!!!! Il sortit à cet instant précis de la rame à Pereire, là où ils s’étaient vus pour la dernière fois 18 ans plus tôt. Cataclysme. Quelle était la probabilité qu’elle tombe sur lui dans le métro parisien 2 mois après l’avoir retrouvé ? Elle lui adressa un message via Linkedin … Hey tu ne te souviendras certainement pas de la petite étudiante Marie … était-ce bien toi à Pereire ? Il se souvenait parfaitement de sa Star Student comme le prouva ce message chaleureux reçu le soir même dans lequel il lui apprit qu’il vivait dans la ville ou elle avait grandi et vécu elle-même 23 ans. Il avait deux grands enfants qui allaient au lycée dont elle avait essuyé les plâtres au sein de la première promo. Le vendredi il travaillait dans sa rue à 40 mètres de son domicile à Levallois …. Il avait toujours imaginé retomber sur elle dans un train …. 2 jours avant, il avait dessiné dans son cahier un coeur vibrant appelant l’aide et l’amour de l’univers. Spirale


Chaos dans leurs vies, dans leurs coeurs. Ils se rencontrèrent à nouveau. Elle était devenue Femme et Shaman, il avait honoré sa vie d’Homme et de Père. Le bûcheron canadien n’avait existé que dans son imaginaire à elle.


Il était une fois 2 âmes-soeurs qui avaient connu plusieurs rencontres, plusieurs séparations, qui venaient de deux mondes différents, de deux cultures opposées. Je ne vous parle pas d’un conte de fées dans lequel ils se retrouvèrent et s’aimèrent d’un amour limpide, sans douter, sans se disputer, sans se déchirer. Ni d’un amour linéaire qui s’écoule tranquillement naturellement vers un océan d’amour terrestre pérenne. Je vous parle d’une histoire d’amour faite d’un amour irrationnel, de rires, de heurts, de passion, de multiples ruptures, de complicité, de magie, de lumière, de synchronicités mais aussi de loyautés, de souffrances, d’ombres, de trahisons, de « c’est fini, nous sommes trop différents ». De 2 âmes-soeurs qui apprennent à guérir leurs blessures profondes et à communiquer de plus en plus simplement. L’Amour a triomphé de chaque crise parce que l’Amour a été plus fort que les différends. De Mr Rainbow & Mrs Stars ensemble lorsque le soleil brille, miracles et harmonie insoupçonnables jalonnant leur histoire. Alchimie, mues, recréer sans cesse un pont arc-en-ciel entre leurs deux coeurs mutants.

N’est-ce pas simplement ça finalement un conte de fées ? Quel que soit l’avenir qui les attend, ils vivent dans l’instant présent, savourant chaque précieuse seconde ensemble, se soutenant dans la réalisation de leurs rêves respectifs. Ils savent que cet Amour n’a pas de fin, quel que soit le scénario que la vie leur réserve. Ils ont laissé derrière eux les Peurs, les Impossibles, leurs âmes d’enfants se régalent désormais pleinement de l’inconnu droit devant.


Elle a trouvé sa forêt. A 20 ans il plantait des arbres dans le nord canadien … Il y a quelques jours, 28 ans après être « tombé » pour lui, il lui a enfin coupé du bois. Son Bûcheron Canadien.


Ils allumèrent de grands feux et les savourèrent ensemble. The End

Love you my Prince ♡




75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout