Maternité - Ventre de Femme

July 22, 2019

 

Lors de mon dernier atelier de constellations recouvrement d’âme, m’a été posée la question de la maternité : comment lui faire une place dans sa vie de femme, comment bien vivre ce nouveau statut, comment accueillir cette nouvelle dimension de moi en tant que femme ?

 

Une jeune maman nous expose ses difficulté à gérer les changements intervenus depuis la naissance de son bout de chou. Malgré une joie immense et un amour infini de mère, elle fait face à beaucoup de tristesse et de souffrance difficiles à mettre en mots, et certainement à assumer devant les autres.

« J’aime mon bébé, mais être maman ce n’est pas du tout ce que je croyais ». Larmes, trop plein. Dans notre Cercle Sacré, bienveillance, écoute, douceur, nous accueillons son émotion.

« J’ai l’impression de ne plus faire que ça, je ne suis plus libre de mes mouvements. Et il y a cette fatigue … Comment gérer mon métier ? » - elle est indépendante et accompagnante.

 

Plusieurs parties d’elle même sont en conflit. Je propose de les positionner et de révéler la photo de la situation actuelle. Révéler dans notre dimension, ce qui se passe sur le plan de son âme et du subtil.

L’objectif : réconcilier toutes ces parties sans en exclure une seule. Elle choisit 3 représentants.

Elle-Maman - la "Mère"

Sa partie Femme - sa personne, la femme réalisée et libre

La partie d’elle « qui sait ce qui est bon pour elle » - son âme, que j’appelle aussi partie connectée

Le résultat est immédiat.

 

La Maman est dans le cercle au sol en larmes, elle se tient le ventre. Tristesse incommensurable.

La partie Femme sort du cercle et s’adosse au mur, elle n’a pas de place dans le cercle, elle est repliée sur elle, agacée, frustrée, elle se sent exclue.

La partie Âme sort également du cercle à l’opposé de la Femme. Elle ne peut pas s’exprimer, elle est privée de parole, aucune place pour elle.

 

Dissociation totale, aucun lien entre les 3 facettes. La Mère occupe tout l'espace.

 

Je parle à la Maman. Elle est submergée par sa douleur, son chagrin et elle se tient le ventre. Toutes les femmes présentes, y compris moi-même portons nos mains à notre ventre en même temps.

Seule cette partie de nous existe, notre matrice, nos entrailles. Il est le Centre de notre Etre.

Je comprends que pour elle, son bébé est encore niché dans son utérus et que quelque part elle n’a pas accepté la « coupure » de sa mise au monde. Elle nous montre clairement que la naissance représente en partie un deuil, celui de se dissocier de son enfant, de ne plus pouvoir l’enceindre, l’entourer, le protéger.

Elle le « couve » encore avec nostalgie. Je dois lui expliquer la réalité actuelle.

 

 

« Tu as donné naissance à ce petit garçon »

Et je place une personne pour représenter le bébé 

L’énergie change immédiatement : notre ventre est libéré.

 

Le petit va bien, il est sur Terre. Il peut vivre sa vie, protégé et aimé par sa maman.

« Je t’ai donné la vie avec plaisir et amour »

Mouvement autour du cercle : la Femme peut enfin se tourner et regarder ce qui se passe au centre, idem pour la partie Âme.

 

Dans ma tête cette phrase transmise par mes Esprits Guides « C’est un recouvrement d’organe, un recouvrement de ventre de Femme ». Nécessité de redonner toutes les fonctions et l’énergie de ce ventre et de ce bassin de femme après l’accouchement. 

Je suis très émue car ce soin se présente pour la première fois sur mon parcours.

 

Puis le ressenti arrive instantanément, et il est ahurissant dans la mesure où je n’ai moi même jamais réussi à porter la vie. Je sens mon ventre rond, un ventre de femme enceinte … mais vide. Impression qu’il est gonflé,  empli d’eau. Ma peau est tendue et mes organes en dessous de mon utérus dilaté sont compressés. Il est lourd et prend trop de place, il ne sait pas que sa mission de porter et protéger la vie est terminée.

Je réalise qu’une jeune maman peut inconsciemment avoir le désir de garder son enfant en elle, soit parce qu’elle a adoré être enceinte et ce lien privilégié avec le bébé, soit parce que la naissance et la nouvelle vie font peur. Elle continue de se sentir responsable de cette petite âme comme si elle l’abritait toujours en elle. Fusion.

 

Je m’approche de la Maman et lui demande de dire à son ventre : 

« tu as porté et donné la vie à mon premier, et je t’en suis reconnaissante. Tu es un ventre de Mère et tu garderas toujours la trace de ce premier passage en toi. Redeviens désormais un ventre de femme »

Toutes reliées à nouveau, nous sentons la délivrance. Je sens mon ventre se dégonfler et les organes se remettent en place. Difficile de décrire en mots ce réagencement en temps réel, mais il se fait, nos « entrailles » de femme se sont remises en place. Nous sommes plusieurs à ressentir l’énergie de vie et sexuelle dans le premier chakra circuler à nouveau. Libération de ce cycle de gestation et de naissance.

La Maman retrouve le sourire, la sérénité et crée le lien avec l’enfant à l’extérieur d’elle.

« Je te vois, tu es mon premier et tu as à jamais une place dans mon coeur »

 

Je prends conscience à ce moment là que l’atmosphère s’est allégée, mais surtout que l'énergie de la Mère est revenue à une "taille humaine". Les Parties Femme et Âmes sont rentrées dans le cercle et s’approchent. Regard avec la Mère de l’une, puis de l’Autre, elles se redécouvrent toutes les 3 avec joie, se rapprochent encore et finissent par s’unir bras dessus, bras dessous spontanément.

Harmonie retrouvée, la jeune maman peut venir dans la ronde sentir cette réconciliation et son unité. La Partie "qui sait" peut réguler les changements de facette/rôle au quotidien en fonction des besoins de la jeune femme.

 

Emotion après ces prises de conscience vécues dans mon corps.

Gratitude à nos corps et à nos ventres de Femme pour leur magie.

Remercier et honorer chaque étape, chaque cycle.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Femmes Sacrées

December 14, 2018

1/5
Please reload

Posts Récents

October 16, 2019

August 24, 2019

August 23, 2019